• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2019 Robin REDA

Tel:  01 69 83 94 20 |  Email: robinreda91@gmail.com

 


Bureau de Robin REDA

Assemblée nationale

126, rue de l'Université

75007 Paris

Please reload

Posts Récents

Express : les 6 personnalités à suivre

30/06/2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Mon vote relatif au Projet de loi de Finance de la Sécurité Sociale

31/10/2019

Ce mardi a été adopté à l'Assemblée Nationale le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS). Chaque année à l'automne, il est présenté par le gouvernement et vise à autoriser les dépenses sociales et de santé.


En fixant les objectifs de dépenses en fonction des prévisions de recettes, le PLFSS détermine les conditions nécessaires à l’équilibre financier de la Sécurité sociale.


Première déconvenue, le "trou de la sécu" s'est fortement creusé : ce sont ainsi 5,1 Mds de déficits qui sont prévus pour l’année 2020.


Ce PLFSS ne protège en outre ni les familles, ni les retraités. Il ne propose pas de solutions au problème du vieillissement, Il déséquilibre la Sécurité sociale et ne propose aucune solution pour épauler un hôpital public à bout de souffle.

Je me suis mobilisé pour défendre notre système français de solidarité entre les générations, nos retraités et bien sûr nos hôpitaux de proximité.

 

Je me suis mobilisé pour les familles en m'opposant à la désindexation sur l'inflation des prestations familiales, imposée par le gouvernement pour la deuxième année consécutive.
Notre politique familiale est basée sur un principe de redistribution horizontal:
Les familles avec enfants bénéficient du soutien des familles sans enfant, puisqu'en retour leurs enfants paieront la retraite de ceux qui n'en ont pas. C'est le principe de solidarité entre les générations sur lequel est assis notre système de Sécurité Sociale.

Je me suis mobilisé pour les retraités qui ont déjà beaucoup souffert sous la majorité Macron suite à la hausse de la CSG. 
Le PLFSS 2020 prévoit la désindexation entre le taux de revalorisation des pensions de retraites situées au-dessus de 2000 euros (+0,3%) et celui de l’inflation (+1,6%), ce qui impactera une fois de plus le pouvoir d'achat des retraités déjà durement touchés par les mesures du gouvernement.
En ne revalorisant pas les retraites moyennes le gouvernement oppose les retraités entre eux et n'apprend pas de ses erreurs. Pourquoi encore cibler nos ainés qui ont travaillés toute leur vie ?

Je me suis mobilisé pour défendre nos hôpitaux et le personnel soignant.
Entre les projets encore inexistants d'hôpitaux de proximité, la très faible augmentation des moyens accordés aux hôpitaux ( en baisse cette année malgré les annonces), le manque de mesures visant à améliorer les conditions de travail du personnel soignant...le gouvernement est en train d'étouffer notre hôpital public!
En outre le gouvernement choisit délibérément de présenter des mesures dites d'urgence pour l'hôpital, non pas devant les Députés mais devant les journalistes après la manifestation annoncée du 14 novembre. La rue gouverne et le peuple attend! Ces effets d'annonce montrent toute la rouerie du gouvernement et son manque de considération pour le travail législatif de fond.
Quant aux projets de fermeture déjà engagés d'hôpitaux de proximité au profit de grands complexes éloignés des habitants, le projet de loi n'en fait tout simplement aucune mention !

Si le PLFSS 2020 propose quelques mesures à saluer, comme l'ouverture d'un fond de rémunération aux victimes de pesticides, il ne permet pas de protéger ni les familles, ni les retraités. Il ne propose pas de solutions au problème du vieillissement, Il creuse le déficit de la Sécurité sociale, il ne propose aucune solution pour épauler un hôpital public à bout de souffle.
A ce titre les caisses de Sécurité sociale ont majoritairement émis un avis défavorable sur les orientations de ce PLFSS, qu’il s’agisse des syndicats, de la Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM), de l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), ou encore des organisations syndicales et patronales présentes à la Commission des accidents du travail et maladies professionnelles (CAT-MP).


Pour toutes ces raisons j'ai bien sûr voté contre le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2020.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-moi
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square